Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Je suis là aussi

Follow mondeencouleurs on Twitter

Rechercher

26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 13:47

neville le cercle magiqueDéçue! Très déçue, même par ce cercle magique! J'avais lu il y a quelques années du même auteur, Le Huit qui était une énigme autour d'un jeu d'échec qui nous faisait voyager autour du monde et dans le temps. Celui ci promettait d'être aussi bien:

Présentation de l'éditeur:

Arielle Behm, jeune experte en sécurité nucléaire, hérite de son cousin Sam, mort dans d'étranges circonstances, un mystérieux manuscrit hors d'âge, secrètement conservé par sa famille depuis plusieurs générations. Elle devient alors la proie d'inconnus qui semblent prêts à tout pour mettre la main sur ce document. Quel mystère renferme-t-il ? Et à qui peut-elle faire confiance ? À Wolfgang Hauser, le séduisant aristocrate, pour qui elle éprouve une indicible attirance ? Aux membres de sa famille qui réapparaissent, après des années de silence, pour évoquer de douloureux secrets ? Arielle n'a d'autres solutions que de se pencher sur le contenu du manuscrit, de tenter d'en déchiffrer les énigmes, tout en essayant de sauver sa vie. Commence alors pour elle un long voyage, de San Francisco à Moscou, en passant par Vienne, Paris et l'abbaye de Melk. Un voyage aussi dans l'histoire de notre civilisation et de ses croyances, le manuscrit renfermant peut-être la clé d'un mystère qui, depuis l'aube du christianisme jusqu'au Moyen-Orient aujourd'hui, en passant par le IIIe Reich, a suscité bien des convoitises chez les grands de ce monde. Le cercle magique est une nouvelle incursion de l'auteur dans la face obscure de l'Histoire, sous la forme d'un thriller ésotérique et épique époustouflant d'érudition et de suspense. On y croise, entre autres, Salomon, Ponce Pilate, Caligula, Genghis Khan, Alexandre le Grand, ou encore Adolf Hitler, tous lancés, chacun à son époque, dans une quête mystérieuse. Dans la lignée des romans d'Umberto Eco et de Ian Pears, Le cercle magique, après Le Huit, best-seller mondial, installe Katherine Neville parmi les maîtres du genre.

 

Sauf que voilà, le récit des aventures d'Arielle est ponctué de longues, très longues pages de faits historiques ou mythologiques qui, s'ils nous aident à avancer dans l'histoire, sont proprement indigestes. De plus, plusieurs enquêtes se mélangent: celle sur le manuscrit bien sûr, mais Arielle va découvrir des secrets au sujet de sa propre famille et alors là, je crois que même dans les Feux de l'amour, les relations familiales sont moins compliquées! Si on rajoute par dessus une louche, que dis-je une louche, c'est carrément une brouettée d'ésotérisme (qui n'est pas ma tasse de thé) vous comprendrez facilement pourquoi j'ai eu du mal à aller jusqu'au bout des 750 pages! Que de temps perdu...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Hawk 27/11/2010 22:48


Coucou Fred , dommage pour ce bouquin , en voici un qui devrait te plaire , plein d'humour second degrés , mais surtout excessivement bien écrit et culte ...!
[IMG]http://i899.photobucket.com/albums/ac194/Laurette1975/9782913588639.gif[/IMG]
En 1938, quelques collaborateurs, de la Nouvelle Revue Française, dont le rédacteur en chef était Jean Paulhan, y publièrent un Petit Dictionnaire des mots retrouvés. Faisant mine de vouloir
réhabiliter certains mots scandaleusement détournés, selon eux, de leur sens premier, ils en proposaient des définitions farfelues en jouant sur les associations d'idées, les homonymies, les
glissements de sens, et autres fantaisies lexicales. Le résultat est d'autant plus savoureux qu'il est présenté avec le plus imperturbable sérieux. Exemples : Anthrax n.p.m. Géant de la mythologie
grecque, fils de Thorax et d'Érésipèle, ravisseur de la nymphe Acné. CUCU s.m. Petit singe de Tasmanie, à queue prenante et s'apprivoisant très facilement. Le cucu se nourrit de pralines. UTÉRUS
n.p.m. Petit torrent du Latium prenant sa source dans le col des Apennins qui porte son nom. Le col de l'Utérus a vu passer toutes les invasions barbares. La réédition de ce génial canular
lexicologique en 1985 chez Jean-Jacques Pauvert fut rapidement épuisée. Je suis donc très heureux d'avoir retrouvé ce Petit dictionnaire des mots retrouvés qui était devenu... introuvable (!), et
surtout fier que Jean d'Ormesson ait accepté de préfacer ce livre qu'il craignait tant de voir " disparaître dans le néant ".

J'aime beaucoup le nouveau style de ton blog ...!

Bisous


lilubelle 26/11/2010 14:18


Oh ben, je vais l'éviter celui-ci !!!
j'ai commandé à Père Noël le dernier Follet :)
merci pour cette critique Fred


lilofé 26/11/2010 13:52


connais pas du tout!!! tant pis ou tant mieux???
et je vois que tu as changé ta présentation de blog.
bizzzz